NOUVELLES SÉLECTIONS EN FESTIVALS POUR « DOUCE NUIT » !

"Douce Nuit" continue à séduire les festivals !

Après un passage, en début d'année, par le Nevermore International Film Festival (un festival de films de genre qui a lieu chaque année outre-Atlantique), il est à l'affiche de 5 festivals ce mois-ci : Motor City Nightmare International Film Festival (aux US), Bucharest ShortCut CineFest, Barcelona Planet Film Festival, The Monthly Film Festival et Feel the Reel International Film Festival (ces deux derniers à Glascow). Cela porte à 10 son nombre total de sélections !

 Deux de ces festivals propose d'ailleurs un prix du public pour lequel vous pouvez nous donner un coup de pouce:

https://www.feelthereeliff.com/march-2018

https://tmff.net/submissions/

Feel The Reel a d'ailleurs gratifié "Douce Nuit" d'une chouette critique que vous pouvez découvrir ici :

https://www.feelthereeliff.com/silent-night-review


Bilan Carnages 2017 : 4 courts, 6 sélections, 3 prix et un long en chantier

C’est la fin de l’année, et c’est donc le traditionnel moment des bilans.

En 2016, après deux années d’existence, nous ne comptions que 2 films (« Douce Nuit » et « Victoire ») et pas d’activité sur le théâtre des festivals.
En 2017 la tendance s’est sérieusement accélérée, avec 4 courts métrages produits dans l’année, 6 sélections en festival, 3 prix décrochés et le lancement de la production d’un long métrage.

Petit retour en arrière :

4 courts métrages

Février : Pot de Départ (réalisé par Julien Ivanowich)
Première participation de Carnages aux défis de Kino Session. Un thème (« Raclette »), une contrainte (« Vegan »), 5 minutes max.
Le film marque la première apparition de Léonie Langlart, qui interprétera Blondie Maxwell.

Mai : La perle rouge (réalisé par Julien Ivanowich)
Cette fois c’est le défi 48hourfilmproject. 48 heures pour écrire, réaliser et monter un film sur plusieurs contraintes imposées (« Citron », « phrase : il m’en reste un peu je vous l’emballe », personnage : Elodie Gamot – chanteuse) et un thème tiré au sort (« Mystère »).

Avril : Bollywood Cauchemar (réalisé par Julia Robert)
Seconde participation à Kino Session (thème : Bollywood / contrainte : Dans le noir), cette fois sous la direction de Julia Robert pour sa toute première réalisation.

Septembre : L’anniversaire de Flora Key (réalisé par Julien Ivanowich)
Encore un défi en 48h, mais cette fois dans le cadre du Kino Kabaret International de Bordeaux. Pas de contraintes spécifiques.

6 sélections en festival – 3 récompenses

« Douce Nuit », « Victoire » et « Pot de départ » font notre grande fierté !

Douce Nuit

Sélection au festival de Bariloche en Argentine
Sélection au Wayward Festival de Los Angeles
Sélection à l’Alternative Film Festival – ou le film a remporté le « Best Christmas Film Award« 
Sélection au Festive Film Festival de Portland

Victoire

Film nommé dans 6 catégories au 48Film Festival de Los Angeles
« Meilleur Film », « Meilleur Réalisateur », « Meilleure photo », « Meilleur Actrice », « Meilleure Actrice de second rôle », « Meilleure musique »
2 prix remportés :
« Meilleure actrice de second rôle » pour Julia Robert
« Meilleure musique »

Pot de départ

Sélection au festival « Tout court » de Gisors, dans la section « Pas pour les petits » 🙂

Le projet « Blondie Maxwell ne perd jamais »

Dès cet été, nous avons mis en route notre projet le plus ambitieux à ce jour : « Blondie Maxwell ne perd jamais ». A l’origine conçu comme un court-métrage d’une vingtaine de minute, le projet à vite enflé jusqu’à devenir un long métrage. Depuis Novembre, nous avons effectué 6 jours de tournages, et produit environ 20 minutes effectives de film.

Le gros du projet se tournera en début d’année 2018.

En savoir plus sur le projet

Et 2018 ?

Pour l’année qui vient, notre priorité absolue sera de venir à bout de ce projet de long-métrage. Un gros gros défi que nous ne venons que de commencer à effleurer. Ensuite, si nous en sommes encore debout, nous tenterons probablement un nouveau défi 48h, un nouveau Kino Kabaret. Il se murmure qu’Emmanuel Delabaere, réalisateur de notre premier court « Douce Nuit », planche sur un scénar de nouveau court-métrage. Et puis nous aimerions revenir au théâtre avec la « Troupe du Beau Harry » et peut-être une pièce originale… Bref, vous entendrez encore parler de nous 😉 C’est certain !!


la newsletter cinéma la plus hype du moment

Au fond, vous n'osez vous l'avouer, mais vous êtes terrifiés à l'idée de rater l'annonce du premier Trailer du "Père Noël a les boules". Vous angoissez à l'idée de louper la campagne de financement, de rater une info croustillante sur le tournage, ou de passer à côté d'une chance d'assister à l'avant-première. Ce serait terrible, en effet. Une catastrophe. Un peu comme rater les soldes d'été quand on a plus que des maillots de bains troués.

Et en même temps, vous ne pouvez pas rester le nez figé en permanence sur le site ou sur la page Facebook à guetter les dernières news. Non, non, non, vous avez un boulot. Vous êtes quelqu'un de respectable. Vous avez une vie sociale. Vous avez un niveau de Candy Crush à finir. Alors que faire ?

C'est simple. Inscrivez-vous à la newsletter cinéma la plus hype du moment. Recevez chaque semaine (ou presque... nous aussi on travaille) l'essentiel des infos à retenir sur nos productions. Et cela, sans bouger les oreilles. Magnifique non ? Vous recevrez votre newsletter au bord de la piscine, les doigts de pieds en éventails, sirotant votre vodka martini. C'est beau la technologie.

[mc4wp_form id="215"]

 


Carnages 2015 c'est parti

Voilà c’est parti !
Ce 1er Janvier 2015, Carnages, société de production audiovisuelle, est née. Notre objectif est de réaliser deux courts métrages par an. Cette année, nous vous annonçons donc la mise en chantier deux projets :

Le Père-Noël a les boules (titre provisoire)

écrit et réalisé par Emmanuel Delabaere

Durant la nuit de Noël, le Père-Noël tente de s’échapper de la maison où il est retenu en otage par un homme bien décidé à exiger réparation pour ne pas avoir reçu ce qu’il avait demandé lors du Noël de ses 7 ans…
Comédie noire très serrée, ce court-métrage égratigne sérieusement le mythe de Santa-Claus en le passant à la moulinette Carnages… Vous ne verrez plus jamais le Père-Noël de la même façon !
Tournage prévu pour le printemps 2015.

L’homme du désert (titre provisoire)

écrit et réalisé par Julien Ivanowich

Un auteur de BD misanthrope cachant un lourd secret part s’isoler dans le désert pour terminer son dernier chef d’oeuvre.

Tournage prévu à l’Automne 2015.
Je vous promets bientôt plus de nouvelles sur ces productions.
Sur ces bonnes paroles, je me joins à toute l’équipe pour vous souhaiter une excellente année 2015.